Accueil du site > La vie du Club > Les campagnes > Campagne W40K > Campagne 2012/2013 > Les planètes de Clénus

Les planètes de Clénus

jeudi 20 septembre 2012, par Darkape

+++ Transmission received ++++

+++ Administratorum Terra – Cartography +++

+++ Informations concerning the Clénus System +++

+++ Creditentials XXXXXX accepted +++

▌--- Incoming --- Translating --- ▌

Taldor :

Aujourd’hui, Taldor est une planète industrielle servant de lieu de ravitaillement et de réparation pour les flottes et les armées de l’Impérium dans le sous secteur Clénus. Sa population est principalement divisée entre deux citées ruches, Taldor Primaris, la capitale, et Sainte Louise.

Des cités de moindre importance parsèment la planète, chargées de l’extraction des ressources naturelle ou de produire un peu de la nourriture nécessaire à la survie de la population.

Taldor Primaris a été fondée par les premiers colons humains et remonte à l’ère des Luttes (M29). A l’époque, Taldor ressemblait beaucoup à Vorash : verte et bleu, riche en biomasse, forêts et rivières, hébergeant de nombreuses espèces animales et végétales. La grande différence était son immense richesse minérale et ses dépôts de prométhium. Sans être franchement hostile, le territoire était inhospitalier et il a fallu un siècle pour que la colonie soit viable. L’écosystème de la planète a été fortement perturbé par la présence humaine, transformant cette planète luxuriante en une planète aride.

Parmi les lieux emblématiques de la capitale, on dénombre :
- la citadelle du gouverneur, construites en granites et marbres blancs, veinés d’or, extraits du sol même de la cité
- le district industriel, qui couvre les 2/3 de la cité, composé d’une suite sans fin de manufactorum et de bâtiments de l’administratorum, entrecoupés de hub d’habitation pour les ouvriers,
- le sanctuaire de l’Empereur Sauveur : la chapelle de l’Empereur Sauveur, construite par les premiers colons, est toujours intacte dans le saint des saints du sanctuaire qui s’est élevé tout autour. La chapelle contient des reliques datant de l’Hérésie d’Horus, notamment des morceaux du mur du Palais impérial de Terra et un morceau d’adamantium qui appartiendrait, dit on, à l’armure que portait l’Empereur lors de son combat final contre Horus.
- l’Éclat : la tour de la cité ruche, immense, qui abrite la grande majorité de la population, les baraquements de la FDP, le palais du Gouverneur (résidence secondaire et d’urgence en cas d’attaque, fonctionnant également comme tribunal). Les étages les plus bas sont constitués de manufactorum abandonnés, peu contrôlés par la milice et donc sous le joug de gangs.

Population actuelle : 45 millions.

Sainte Louise a été fondée environ 4000 ans plus tard, autour du tombeau de Sainte Louise, Bienfaitrice de Taldor.

Après la chute d’Horus, la planète Taldor se trouva prise au piège de la purge par les Ultramarines du sous secteur Championnet, qui était contrôlé par les World Bearer. Une armée renégate survivante de l’assaut sur Terra tenta de se réfugier sur Taldor, prenant position dans Taldor Primaris. Les FDPs ainsi qu’une partie de la population, s’étant soulevée contre la trahison des World Bearers, entra en résistance. Les forces renégates écrasèrent systématiquement toute rébellion, avant l’apparition dans les rangs des résistants d’une Sainte, menée par la volonté de l’Empereur et dotée d’une épée de lumière qui transperçait toute armure. Cette icône redonna foi aux forces loyalistes, qui intensifièrent leurs attaques de guérilla dans Taldor Primaris et adaptèrent leur technique de guerre sur le reste du continent, fuyant les affrontement directs pour une tactique de harcèlement. Après 5 années de combat, désorganisant fortement les World Bearers, une importante force Ultramarine piégea les renégats sur le planète et les affrontèrent lors d’un immense assaut orbital.

Lors de la bataille finale, les forces renégates furent annihilées, mais la Sainte laissera sa vie dans cet ultime combat. Son tombeau ainsi que la cité ruche ont été érigés sur le lieu de cette bataille finale.

Population actuelle : 27 millions

Population totale de la planète : 119 millions

Vorash :

Vorash est une planète nourricière, fournissant de la nourriture diversifiée à sa capitale, à sa voisine Taldor et aux troupes venant s’y ravitaillé. L’agriculture y est intensive, par la rationalisation des moyens de production et l’utilisation extensive d’un engrais naturel produit par les algues des fonds marins. Vorash cultive principalement de la « crépane », plante proche du blé, grâce à ses vastes étendues de plaines.

La planète abrite également des élevages de mammifères proches du bovin qui lui permettent de produire de la viande et de nombreuses denrées alimentaires de luxe, dont raffolent les classes supérieures des cités ruches.

La population est beaucoup moins importante sur Vorash que sur Taldor. Ainsi, toute la surface de la planète n’a pas été transformée par la mains de l’homme et de nombreuses zones sauvages demeurent, permettant d’entrevoir une politique d’expansion agraire. A l’heure actuelle, ces forêts servent de terres de chasses pour les habitants de Vorash, activité inné des autochtones n’habitant pas la capitale et qui fournissent ainsi à la Garde Impériale des scouts et des snipers de très bonne qualité. L’activité humaine de Vorash se concentre autour de Cathersis, la cité ruche capitale.

Cathersis est née du regroupement des populations d’agriculteurs qui parsemaient la planète depuis sa colonisation, en même temps que Taldor. Les archives de la cité indiquent que la pierre fondatrice a été posée en 722M34, après la défaite des World Bearer par les Ultramarines sur Taldor. Elle répond à une politique de productivisme accélérée pour répondre aux besoin des Ultramarines utilisant Taldor comme structure de soutien à leur purge.

La cité est uniquement constituée de sa Tour, qui s’élève dans le ciel entourée par une muraille recouverte de granite rose. La campagne environnante est parsemée de silos à grains et d’entrepôts de stockages. La Tour dans sa quasi-totalité est construite en ce même granite rose, mis à part certains éléments en béton (routes, structures administratives etc) et des structures en acier ou en adamantium, dans une architecture entièrement tournées vers les courbes et les ogives.

La cité est considérée comme un joyau architectural du sous secteur Clénus et attire de nombreux artistes, mais également des intellectuels. Le Collège de Clénus, énorme université située dans le haut de la cité ruche, participe au rayonnement culturel du système dans le sous secteur.

Population : 29 millions d’habitants.

Population totale de la planète : 45 millions

▌--- End of data --- ▌

+++ Closing communication channel with Terra ++++

PDF - 128.6 ko